• Accueil / Pardot / 40 Questions et…
, 40 Questions et réponses sur les entretiens avec le marketing par e-mail<span class="wtr-time-wrap after-title"><span class="wtr-time-number">1</span> minutes de lecture</span>

40 Questions et réponses sur les entretiens avec le marketing par e-mail1 minutes de lecture


Le marketing par e-mail a résisté à l’épreuve du temps, toujours efficace des décennies après sa conception. Les défis affectant les performances du marketing par e-mail sont moins sous le contrôle du spécialiste du marketing – pression pour une meilleure conception des e-mails, menaces à la délivrabilité des e-mails, législation et mises à jour qui obscurcissent l’interactivité humaine – pour ne citer que quelques-uns des défis auxquels les responsables du marketing par e-mail sont confrontés.

Il y a probablement des questions d’entretien qui pourraient vous être posées par une organisation qui cherche à embaucher un spécialiste du marketing par e-mail ou si vous souhaitez évaluer si vous avez une solide compréhension du marketing par e-mail et de votre expérience antérieure.

, 40 Questions et réponses sur les entretiens avec le marketing par e-mail<span class="wtr-time-wrap after-title"><span class="wtr-time-number">1</span> minutes de lecture</span>

Nous commencerons par quelques questions préliminaires, puis aborderons la terminologie, les meilleures pratiques de campagne, les rapports et les données, la conception de modèles d’e-mails et plus encore !

Bases du marketing par e-mail (échauffement)

1. Qu’en est-il du marketing par e-mail qui vous intéresse ?

Pourquoi avez-vous décidé de vous spécialiser dans l’email marketing ? Cela pourrait être une autre façon de poser cette question. Parlez de votre cheminement de carrière, de la première fois que vous avez rencontré le marketing par e-mail et de ce que cela vous a fait ressentir. Dites à l’intervieweur ce qui vous a « accroché » ; il peut s’agir des résultats d’une campagne d’e-mails, d’une conception d’e-mails ou du fait que vous ayez été amené à organiser une campagne d’e-mails (et que vous l’avez adoré !)

2. Décrivez une campagne d’e-mails réussie à laquelle vous avez participé.

Petite explication demandée de ma part ici ! Vous devriez toujours avoir un exemple de cas d’utilisation dans votre « poche arrière ».

Parlez de l’objectif de la campagne par e-mail (pourquoi vous l’avez fait), du public cible (pour qui elle était destinée), des éléments impliqués (e-mail, et par exemple des pages de destination, du commerce électronique). Quelles métriques suiviez-vous ? Quelles ont été vos performances par rapport aux indicateurs que vous avez définis (vos objectifs) ?

3. Comment vous tenir au courant des dernières tendances du marketing par e-mail ?

Il existe d’innombrables sources d’informations pour que les spécialistes du marketing par e-mail se tiennent à jour.

Sources d’actualités générales sur le marketing par e-mail : Tournesol, Hub Spot, Courriel sur acide, Taxi pour e-mail, braser
Spécifique au produit, pour Pardot/Salesforce : Le DRIP, Place pour Pardot.

4. Comment organisez-vous votre charge de travail ? / Techniques de gestion de projet ?

Avec autant de tâches et d’atouts à jongler entre les membres de l’équipe, l’organisation de votre charge de travail est une compétence essentielle. Vous avez peut-être utilisé une plate-forme de gestion de projet, telle qu’Asana ou Monday, pour une collaboration efficace afin de garantir que les campagnes sont livrées à temps.

Terminologie du marketing par courriel

5. Quelle est la différence entre l’envoi et la délivrabilité ?

Alors que l’envoi et la délivrabilité sont deux concepts qui expliquent pourquoi un e-mail peut ou ne peut pas arriver dans la boîte de réception du destinataire, ils se confondent souvent l’un avec l’autre. Cependant, les termes diffèrent à plusieurs égards.

  • Mailability : le « statut » que vous avez avec le destinataire. Êtes-vous autorisé à envoyer des e-mails ? Cela peut se résumer en un mot : « consentement ».
  • Délivrabilité : est de savoir si vous pourrez accéder à la boîte de réception du destinataire à une date/heure particulière. Le consentement ne garantit pas que votre e-mail sera livré – il y a des facteurs qui ne sont pas cohérents.

Vous pouvez même utiliser une analogie pour expliquer que vous avez une solide compréhension de ces deux concepts, par exemple, « l’analogie de la boîte de nuit ».

6. Quelle est la différence entre les rebonds durs et mous ?

Un « rebond progressif » est un statut temporaire non publiable, généralement causé par un temps d’arrêt du serveur, la boîte de réception du destinataire est à pleine capacité ou n’a peut-être pas été complètement configurée.

Un « rebond dur » est un statut qui ne peut pas être envoyé en permanence. Les causes incluent des adresses e-mail mal orthographiées, une boîte de réception désactivée (quelqu’un a quitté l’entreprise).

Dans la plupart des plateformes de marketing par e-mail, un certain nombre de rebonds mous (par exemple 5) se convertiront en un rebond dur, de sorte que les e-mails rebondissant à plusieurs reprises n’ont pas d’impact négatif sur votre délivrabilité globale. Les rebonds sont expliqués plus en détail ici.

7. Quelle est la différence entre les données démographiques et firmographiques (et exemples) ?

  • Démographique : se rapporte aux données sur l’individu. Dans un CRM, il s’agirait des données au niveau du contact. Exemples : âge, sexe, titre du poste.
  • Firmographic : se rapporte aux données sur les entreprises (businesss). Dans un CRM, il s’agirait des données au niveau du compte. Exemples : industrie, nombre d’employés. Cela s’applique au marketing B2B et constitue un moteur important de segmentation dans le marketing basé sur les comptes.

Meilleures pratiques de campagne de marketing par e-mail

8. Quels sont les différents types d’e-mails et quand les enverriez-vous ?

Le marketing par e-mail n’inclut pas seulement les e-mails « marketing »/promotionnels. Les autres types d’e-mails incluent :

  • Opérationnel : exemples, mises à jour de service, mises à jour des politiques de confidentialité. Ceux-ci doivent être envoyés pour rester en conformité avec les réglementations/SLA, etc. et contourner le statut d’envoi d’un individu.
  • Répondeurs automatiques : ce sont des réponses courtes, généralement du texte uniquement. Par exemple, une confirmation suite à la soumission d’un formulaire.

9. Comment intégreriez-vous les pages de destination dans le flux de la campagne ?

Les pages de destination sont conçues pour encourager l’individu à prendre l’action souhaitée. Ils doivent être conçus de manière à ce que l’action souhaitée soit évidente et qu’il soit difficile de s’éloigner de la page.

Le contenu de l’e-mail agit comme le « teaser », qui renvoie à la page de destination avec plus d’informations, et généralement un formulaire également.

10. Comment suivrez-vous la contribution des e-mails aux performances de la campagne au sens large, par exemple en utilisant des liens suivis ou des paramètres UTM ?

Certains marketing automation Les plates-formes sont livrées avec une fonctionnalité de liens suivis, cependant, vous devriez parler de l’importance d’ajouter des paramètres UTM aux liens, pour suivre en fin de compte les sources de trafic vers votre site Web et vos pages de destination. Ceux-ci apparaîtront dans les rapports Google Analytics – et vous souhaitez que « e-mail » apparaisse comme un contributeur important !

Les paramètres UTM peuvent également être utilisés pour suivre la source des conversions. L’ajout de champs masqués aux formulaires qui capturent ces valeurs peut prouver que vos efforts aboutissent à des conversions.

Vous pouvez également mentionner l’importance de former une convention de nommage pour les UTM en collaboration avec toute l’équipe, afin de garder les rapports Google Analytics propres.

11. Avez-vous utilisé des campagnes de goutte à goutte ? Quels cas d’utilisation avez-vous couverts ?

Les campagnes de goutte à goutte enchaînent une série d’e-mails et des règles pour savoir si/quand un e-mail doit être envoyé. Les individus progressent à leur propre rythme dans le flux d’e-mails automatisé. Les contrôles sont soit ajoutés par le spécialiste du marketing (par exemple, attendez 2 jours), soit déterminés par le comportement de l’individu (par exemple, si le destinataire clique sur ce lien, envoyez le prochain e-mail).

Les campagnes goutte à goutte peuvent être utilisées pour alimenter différentes étapes du parcours client – telles que l’accueil des nouveaux abonnés, l’intégration des clients ou les campagnes de « reconquête » – voir plus d’exemples ici.

L’intervieweur sera ravi d’entendre que vous avez une vaste expérience de travail dans toutes les parties du parcours client, pas seulement limité aux cas d’utilisation « haut de l’entonnoir ».

12. Avez-vous configuré une préférence d’e-mail et/ou des enregistrements de consentement gérés ?

Les centres de préférences de messagerie sont fantastiques pour détourner les désabonnements, donnant aux individus un moyen de mélanger et de faire correspondre ce pour quoi ils veulent recevoir des e-mails (plutôt que de simplement se désinscrire !)

Les EPC peuvent rapidement devenir compliqués, en particulier lorsqu’il existe plusieurs unités commerciales/lignes de produits et types d’e-mails impliqués. Il serait avantageux de discuter de la manière dont vous structureriez un centre de préférences de messagerie et de la manière de gérer correctement les consentements (c’est-à-dire avec les dates d’inscription/de retrait enregistrées).

13. Quelle est votre expérience en rédaction ?

Les responsables du marketing par e-mail doivent maîtriser la rédaction pour « créer » ce contenu d’e-mail persuasif et engageant de la plus haute importance.

Si la rédaction n’est pas votre compétence la plus forte, ne paniquez pas. Parlez de la façon dont vous vous améliorez continuellement en lisant des ressources en ligne, ou même des cours que vous envisagez de suivre (il y en a des tonnes de gratuits disponibles).

14. Décrivez comment vous planifieriez de bout en bout des campagnes marketing basées sur les comptes ? (si applicable à l’organisation)

Décrivez les étapes à suivre : de l’identification des comptes les plus potentiellement intéressants à la sélection des canaux de commercialisation, en passant par l’agrégation des données d’engagement, l’analyse et l’optimisation.

Rapports de marketing par e-mail et santé des données

15. Quel outil/plate-forme avez-vous utilisé pour générer des rapports sur les performances des e-mails ? Sur quelles métriques vous êtes-vous concentré ? (ou reformulé, quelles données comportementales considérez-vous importantes ?)

Les rapports sur les performances des campagnes par e-mail peuvent être effectués à plusieurs niveaux. Les plateformes de marketing par e-mail sont livrées avec leurs propres rapports intégrés (généralement WYSIWYG). Certaines organisations font passer leurs rapports au niveau supérieur, en créant une vue complète dans les plates-formes d’analyse, telles que l’analyse marketing B2B de Salesforce, Tableau, Power BI ou Datorama.

Quelles métriques ? En fin de compte, les conversions sont essentielles : combien de personnes ont effectué l’action souhaitée ? Avec le bon suivi (qu. 10) vous pourrez voir la contribution de l’e-mail. Les clics sont une métrique que vous devez également surveiller, et qui s’ouvre aussi – mais ne tombez pas dans le piège de ne parler que de « métriques de vanité ».

16. Quelle est la différence entre le taux de clics et le taux de clics pour ouvrir ?

  • Taux de clics (CTR) : % de destinataires ayant cliqué sur un lien dans l’e-mail, sur l’ensemble des destinataires ayant a reçu l’e-mail (livré)
  • Taux d’ouverture des clics (CTOR) : % de destinataires ayant cliqué sur un lien dans l’e-mail, sur l’ensemble des destinataires ayant ouvert le courriel.

La principale différence est que le nombre de clics est divisé par le total livré (CTR) par rapport au total ouvert (CTOR).

17. Qu’est-ce que l’attribution marketing ? (et pour les clients Salesforce, qu’est-ce que Campaign Influence ?)

L’attribution marketing consiste à enregistrer chaque point de contact marketing qu’un individu a avec votre marque. Dans la plupart marketing automation plateformes/CRM, celui-ci est présenté sur leur dossier sous la forme d’une chronologie d’activité.

Les « modèles d’attribution » semblent intimidants, mais ils n’ont pas à l’être ! Les modèles d’attribution déterminent comment les revenus générés par les affaires gagnées (un accord de vente) doivent être répartis entre chaque point de contact (campagne). Les modèles placent des « règles empiriques » sur la façon dont les points de contact sont pondérés en fonction de leur importance (premier contact, dernier contact, même distribution), qui déterminent en fin de compte le retour sur investissement du marketing.

Campaign Influence dans Salesforce fait ce que je viens de décrire : comment les opportunités Salesforce sont associées aux campagnes qui ont aidé à les générer. Il s’agit de relier les points entre le chiffre d’affaires (stocké dans les opportunités) et les données marketing (stockées dans les campagnes)

Lire la suite: Un guide du marketing sur l’influence des campagnes Salesforce

18. Quelles sont les principales causes de désabonnement/opt-out ? Comment pouvez-vous les éviter? Comment surveillez-vous les désabonnements ? Quel taux de désabonnement serait alarmant pour une seule campagne ?

Envoi d’e-mails trop réguliers et/ou envoi d’e-mails non pertinents. Pire encore, les destinataires ne se souviennent même pas de s’être abonné en premier lieu ! Évitez les désabonnements en étant sélectif (n’envoyant que des e-mails pertinents) et en mettant en place un centre de préférences e-mail (EPC).

Vous pouvez repérer les tendances élevées en matière de désabonnement grâce à un rapport d’ensemble de toutes les campagnes par e-mail envoyées. Un un taux de désabonnement > 0,5% est préoccupant, > 2% serait alarmant.

19. Avez-vous déjà changé de tactique pour des raisons de désabonnement ?

La question, ainsi formulée, signifie que vous pouvez montrer votre attitude proactive !

Prenez une ou deux raisons de la réponse précédente pour parler d’un changement que vous avez apporté et de l’impact qu’il a eu sur les taux de désabonnement, au fil du temps. Vous avez peut-être été confronté à différents problèmes, donc faire la lumière sur la façon dont vous avez hiérarchisé vos efforts est également un grand « pouce levé ».

20. Décrivez quelques-unes des façons dont vous gardez les bases de données de courrier électronique propres.

Vous pourriez mentionner les pratiques d’hygiène des bases de données, telles que :

  • Vérification de l’e-mail, pour supprimer les adresses e-mail invalides.
  • Nettoyage de liste, pour supprimer les enregistrements de spam ou les données factices.
  • Archivage des individus inactifs/non engagés de la base d’utilisateurs, par exemple, ceux qui n’ont interagi avec aucun e-mail depuis 6 mois (ajustez en fonction de la fréquence à laquelle vous envoyez des e-mails).

21. Que sont les plaintes pour spam (taux d’abus) et comment les traiteriez-vous ?

Les plaintes de spam sont lorsqu’un destinataire a indiqué que votre e-mail n’est pas le bienvenu dans sa boîte de réception. Cela peut être dû au fait qu’ils ne reconnaissent pas l’expéditeur, qu’ils n’ont jamais consenti à recevoir des e-mails de l’expéditeur ou que le contenu de l’e-mail est offensant/ennuyeux.

Chaque plainte de spam doit être prise au sérieux, car elle peut avoir un impact négatif sur la délivrabilité future de vos e-mails. La première chose à vérifier est quel e-mail a causé la plainte, puis si quelque chose s’est mal passé avec la segmentation de votre liste.

22. Quels sont les plus grands défis de la délivrabilité et comment les avez-vous surmontés ?

  • Assurez-vous que l’authentification des e-mails a été correctement configurée (SPF, DKIM, DMARC)
  • Envoyer à des listes de diffusion plus petites (segmentation plus ciblée)
  • Surveiller l’état de la délivrabilité (voir la réponse suivante)
  • Supprimez les personnes inactives/non engagées des listes d’envoi et de la base d’utilisateurs.

23. Surveillez-vous l’état de la délivrabilité ?

La réponse devrait être « oui » ! Essayez de les empêcher, des problèmes de délivrabilité peuvent soudainement survenir et nuire aux performances de votre campagne d’e-mails.

Vous pouvez repérer une mauvaise délivrabilité avec un rapport d’ensemble de toutes les campagnes d’e-mails envoyées. De plus, surveillez la santé de votre domaine de messagerie et vérifiez les listes de blocage (listes noires) en utilisant des services tels que MX Toolbox.

Vous pouvez également décrire les pratiques que vous mettriez en œuvre en interne si vous découvriez une délivrabilité médiocre, ainsi que les étapes pour supprimer le domaine de toutes les listes de blocage. Vous devriez lire davantage pour rassurer l’intervieweur que vous maîtrisez la délivrabilité :

Conception de modèle de courrier électronique

24. Quels sont les aspects les plus importants de la conception d’e-mails ?

  • Ligne d’objet,
  • Pré-en-tête (texte d’aperçu)
  • Bouton d’appel à l’action, au-dessus du « pli »
  • Mise en page des e-mails
  • Conception réactive
  • Personnalisation/contenu dynamique
  • Informations de conformité dans le pied de page, y compris l’adresse postale physique, lien vers le centre de préférences de désabonnement/e-mail en un clic.

25. Dans quelle mesure êtes-vous à l’aise avec HTML, CSS et avec des éléments d’e-mail interactifs ?

Soyez honnête avec votre expérience. Si vous n’êtes pas embauché pour un rôle de développeur-concepteur, vous utiliserez des générateurs d’e-mails par glisser-déposer, n’ayant besoin que de modifier occasionnellement un extrait de code HTML.

26. Avez-vous créé un e-mail responsive à partir de zéro ?

Encore une fois, si vous n’êtes pas embauché pour un rôle de développeur-concepteur, ce ne sera pas une grande priorité. Parlez de l’importance des e-mails réactifs et de la manière dont vous avez tiré parti des modèles de conception réactifs dans les plateformes de marketing par e-mail.

27. Quelles considérations devez-vous prendre en compte pour l’accessibilité/la conception accessible du courrier électronique ?

L’accessibilité signifie que le contenu peut être utilisé par « les personnes ayant des handicaps permanents et temporaires, tels que la perte de la vue, des difficultés d’élocution et de motricité, une perte auditive, des troubles cognitifs ou même un bras cassé, peuvent utiliser sans rencontrer d’obstacles qui perturbent la tâche qu’ils essaient de faire complet » (source : Amélioration du site)

Tous les nouveaux sites Web doivent être accessibles dès leur conception et les sites Web existants mis à jour. Les Web Content Accessibility Guidelines (WCAG) décrivent les exigences relatives aux sites Web, et le contenu de vos e-mails doit également les respecter.

  • Contraste de couleur correct,
  • Les boutons « état » reflété par autre chose que la couleur (par exemple, un bouton « actif »/sélectionné devrait faire quelque chose en plus de changer de couleur).
  • L’ordre de tabulation est logique.

28. Comment testeriez-vous un e-mail avant d’envoyer toute la campagne ?

  1. Envoyer un e-mail de test pour vérifier tous les liens, fonction de personnalisation
  2. Tests de rendu : générez un test de rendu pour vérifier comment l’e-mail s’affichera sur différents appareils et clients de messagerie. Certaines plateformes de marketing par e-mail ont cette fonctionnalité intégrée (souvent alimentée par Tournesol).

29. Comment testeriez-vous des éléments spécifiques d’un e-mail, par exemple si un bouton d’appel à l’action fonctionne mieux qu’un autre ? (Ou, reformulé : avez-vous utilisé des tests A/B, et si oui, décrivez l’expérience)

Le test A/B consiste à envoyer deux versions de contenu (version A et version B), à un échantillon de destinataires, pour voir laquelle produit les meilleurs résultats, en fonction de votre objectif. Par exemple, un bouton d’appel à l’action bleu génère-t-il plus de clics qu’un bouton jaune ?

La règle d’or : ne changez qu’une seule variable, sinon vous ne pourrez pas savoir quelle variable a fait la différence.

Résumer:

  • Choisissez votre variable
  • Créer un échantillon de destinataires (deux groupes, nombre égal de destinataires dans chacun)
  • Surveiller les résultats

30. Qu’est-ce qui pourrait faire qu’un e-mail soit signalé par les filtres anti-spam ?

  • Vous envoyez un volume inhabituellement élevé d’e-mails.
  • Vous envoyez des e-mails à des personnes inactives/non engagées
  • Vous utilisez des mots/phrases déclencheurs de spam dans la ligne d’objet.
  • Vous incluez des liens vers des sites Web qui ne sont pas sécurisés.

Certaines plateformes de marketing par e-mail intègrent une détection de spam ou utilisent un service en ligne.

31. En regardant cet e-mail, amélioreriez-vous certains éléments, et si oui, quoi ?
(montré un exemple d’e-mail)

Celui-ci pourrait vous donner l’impression d’être mis sur la sellette. Ne répondez pas « Je ne sais pas ». Prenez un moment pour parcourir le modèle et dressez une liste de contrôle mentale de tous les éléments que nous avons traités dans cette section.

Règlement sur le marketing par courriel

32. Nommez quelques-unes des législations de conformité qui régissent la gestion des données.

  • RGPD
  • CAN-SPAM
  • CCPA
  • Nouvelles lois sur la protection de la vie privée

L’emplacement géographique de leur public est un facteur à prendre en compte ici, par exemple, s’ils ont un public européen, vous devriez être à l’aise pour parler du RGPD.

33. Qu’est-ce que le double opt-in et l’avez-vous déjà mis en œuvre ?

Le double opt-in, également connu sous le nom d’opt-in confirmé, garantit que les destinataires donnent leur « consentement explicite » pour devenir un abonné par e-mail. Après avoir soumis un formulaire pour devenir abonné, un e-mail contenant un lien est envoyé, pour vérifier que celui qui a soumis le formulaire et possède l’adresse e-mail est la même personne ! Le double opt-in a été appliqué plus fortement avec le RGPD, vous avez donc peut-être été impliqué dans sa configuration/son test.

Optimisation du marketing par courriel

Cette section contient des questions d’entretien sur la façon dont vous pouvez faire avancer l’organisation

36. Comment détermineriez-vous le meilleur moment pour envoyer des e-mails ?

  • La segmentation des listes par emplacement géographique vous assurera d’envoyer des e-mails à des moments optimaux de la journée. Dans le marketing B2B, vous devez respecter les heures d’ouverture (de 8h à 17h).
  • Tester les performances des e-mails à différents moments de la journée.
  • Certaines plates-formes de marketing par e-mail intègrent une optimisation de l’heure d’envoi (par exemple, l’optimisation de l’heure d’envoi d’Einstein de Pardot).

37. Comment détermineriez-vous le nombre optimal d’e-mails à envoyer ?

Ceci teste la façon dont vous mesurez la récence et la fréquence :

  • Trop de fois (dans un laps de temps donné) = fréquence.
  • Trop récent (dans un laps de temps donné) = récence.

Prenez une sélection de prospects non abonnés et théorisez si trop d’e-mails les ont poussés à se désinscrire. Envisagez de supprimer les abonnés qui risquent de « la lassitude du marketing ».

38. De quelles manières pourriez-vous augmenter le nombre d’abonnés ?

  • Mise en place d’une page de destination d’abonnement.
  • Publication de la page de destination sur les réseaux sociaux.
  • Ajout de formulaires d’abonnement sous forme de bannières dans le contenu de blog existant.
  • Ajout d’un formulaire contextuel lorsque les visiteurs arrivent pour la première fois sur le site.
  • …et plus.

39. Quelles opportunités et menaces prévoyez-vous pour le marketing par e-mail ?

Les opportunités futures pourraient inclure :

  • Le marketing par e-mail est un canal bon marché et efficace.
  • Le courrier électronique interactif rendra les conceptions plus attrayantes.
  • Ceux qui dirigent le marketing basé sur la permission en sortiront gagnants.
  • Rapports de plus en plus granulaires, attribution multi-touch et rapports prédictifs.

Les défis futurs pourraient inclure…

  • Apple MPP et mises à jour similaires probables, rendant les rapports par courrier électronique moins fiables.
  • Les filtres anti-spam deviennent de plus en plus agressifs.
  • Législations sur la protection de la vie privée.
  • Les boîtes de réception sont de plus en plus encombrées.

40. Quelles idées avez-vous pour notre organisation ?

Votre dernière chance de montrer pourquoi vous êtes le meilleur candidat pour le poste !

Sommaire

Ce sont quelques-unes des questions auxquelles vous devriez être prêt à répondre lors d’un entretien d’embauche dans le domaine du marketing par e-mail. Tenez-vous au courant des dernières tendances et législations en matière de marketing par e-mail pour montrer que vous êtes prêt à tirer parti des opportunités futures et à naviguer à travers les menaces potentielles.

Tout ce qu’il me reste à dire c’est BONNE CHANCE!

Si vous souhaitez vous spécialiser dans Pardot ou Salesforce Marketing Cloud, consultez ces questions d’entretien qui se concentrent sur des fonctionnalités et fonctionnalités spécifiques :

30 Questions et réponses d’entretien d’embauche chez Salesforce Marketing Cloud

30 Questions et réponses d’entretien d’embauche chez Pardot Consultant



Source de l’article traduit automatiquement en Français

Besoin d'aide ?
Vous utilisez Pardot depuis un certain temps mais vous n'êtes pas sûr d'en
exploiter tout le potentiel

Notre analyse de votre Pardot offerte dès aujourd'hui
Merci, vous pouvez compléter notre questionnaire
Nous allons revenir vers vous rapidement !

Fermer