• Accueil / Pardot / COMMENT APPORTER UN…
, COMMENT APPORTER UN ESPRIT NUMÉRIQUE À DES CANAUX NON NUMÉRIQUES<span class="wtr-time-wrap after-title"><span class="wtr-time-number">5</span> minutes de lecture</span>

COMMENT APPORTER UN ESPRIT NUMÉRIQUE À DES CANAUX NON NUMÉRIQUES5 minutes de lecture


Pour la plupart d’entre nous, faire des achats en magasin ne demande pas beaucoup de réflexion. Nous avons une idée de ce que nous voulons, allons dans le magasin, saisissez-le et partez. Pourtant, nous nous retrouvons souvent à acheter ces mêmes articles en ligne.

Dans ce podcast, Doug Ryan, président des solutions marketing de RRD, expliquera comment l’expérience en magasin se construit pour conduire les clients en ligne, discutera du dernier kilomètre de marketing, de la résurgence du publipostage et des trois choses les plus importantes que les entreprises peuvent faire pour leurs clients en ces temps imprévisibles.

Voici quelques-uns de ses principaux points à retenir.

CRÉER UNE EXPÉRIENCE NUMÉRIQUE EN MAGASIN

Le marketing en magasin était auparavant entièrement motivé par une mentalité de gestion de la production; comment faire entrer la signalisation dans les magasins aussi rapidement et efficacement que possible. Mais génère-t-il vraiment du trafic?

La majorité des transactions sont toujours effectuées en magasin et continuent d’être un élément essentiel du parcours client. Il est important d’apporter un état d’esprit numérique à un canal non numérique. Comment pouvez-vous améliorer votre ciblage? Comment pouvez-vous être plus personnalisé? Toutes ces choses qui entrent dans une grande campagne numérique s’appliquent, d’autant plus que vous voyez le rôle des magasins changer.

De nombreux magasins ne fonctionnent pas seulement comme un endroit pour obtenir des produits, mais ils présentent des produits et essaient de créer une expérience de marque. Il y a cinq ou six ans, notre ciblage consistait à nous assurer que le merchandising envoyé correspondait à l’agencement physique du magasin – en ayant les bonnes choses aux bons endroits.

Maintenant, nous regardons comment les espaces clients diffèrent d’un magasin à l’autre. Réfléchissez également à la façon dont les saisons varient d’un magasin à l’autre. Réfléchissez également à la façon d’intégrer ces éléments dans une expérience en magasin pour en faire un support plus sophistiqué.

Nous ne pouvons pas présumer que l’expérience a déjà commencé en ligne pour attirer les clients dans le magasin. Les magasins doivent prendre le trafic en magasin et inciter les clients à suivre en ligne. Cela fait passer la mentalité numérique à un monde analogique et renforce la connectivité entre les deux.

LE DERNIER MILLE DE MARKETING

La lutte de CMO avec le dernier kilomètre de marketing. Les entreprises ont tout en place, mais comment les amènent-elles sur le marché de manière cohérente et coordonnée? Du point de vue de la marque, comment alimentez-vous le dernier kilomètre?

Doug déclare: «Je crois fermement à l’objectif de la marque et à la valeur d’une marque. Pour moi, la valeur d’une marque est vraiment claire sur la valeur que vous apportez à la fois tangible et émotionnelle. Le but de la marque peut être un excellent outil pour cela, mais ce n’est pas le seul outil et je ne pense pas que ce soit un outil requis pour chaque cas.  »

Les entreprises doivent constamment fournir un sens à la marque au contact des clients – bannières en ligne, e-mails de confirmation, publipostage et sensibilisation aux rayons.

REPENSER LE COURRIER DIRECT

L’opinion populaire dit que la génération Y ne se soucie pas du courrier. Doug dit que ce n’est pas fondé. La génération Y ouvre le courrier au taux équivalent à tous les autres groupes. Un bon publipostage se démarque du spam. C’est assez unique.

Doug, «Le publipostage connaît une sorte de renaissance. Si je ne me trompe pas, le publipostage a le taux de réponse le plus élevé de tous les médias. C’est un moyen de sortir du fouillis. Il se rapproche d’un médium expérientiel. Cela peut être perçu comme un toucher plus élevé d’avoir quelque chose entre les mains. »

Le publipostage doit apporter une certaine valeur ajoutée et il ne peut pas s’agir d’une expérience autonome; mais une partie d’une expérience intégrée. Certaines entreprises envoient un e-mail pour leur dire «soyez à l’affût de quelque chose dans le courrier» et cela augmente le taux de réponse. Cela tisse les choses ensemble. Le défi consiste à rassembler ces éléments là où ils se sentent connectés.

Pensez au publipostage plus comme une note de remerciement. Rendez-le plus personnalisé et dans l’intérêt du client. Cela doit être fait de manière à créer une expérience tangible qui évoque des émotions positives.

ATTEINDRE LES CLIENTS PENDANT LA CRISE

En ces temps difficiles, Doug dit qu’il y a trois choses sur lesquelles les entreprises devraient se concentrer pour réussir.

  1. Empathie. Vous faites de votre mieux lorsque l’intérêt de vos clients est le plus important – particulier ou entreprise. Renforcez votre sens de l’empathie.
  2. Urgence. Demandez ce que vous pouvez faire de toute urgence pour aider les clients – une réduction des coûts, une nouvelle idée, un moyen d’atteindre les gens.
  3. La créativité. Cela peut être le plus difficile. Le stress peut limiter votre concentration, car vous êtes préoccupé par la survie. Comment pouvez-vous prendre vos capacités et les réutiliser?

Pour entendre la conversation complète avec Doug, consultez épisode 184 des tendances marketing.

, COMMENT APPORTER UN ESPRIT NUMÉRIQUE À DES CANAUX NON NUMÉRIQUES<span class="wtr-time-wrap after-title"><span class="wtr-time-number">5</span> minutes de lecture</span>



Source de l’article traduit automatiquement en Français